Tags
Language
Tags
July 2024
Su Mo Tu We Th Fr Sa
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Jean Bottéro, "Au commencement étaient les dieux"

Posted By: TimMa
Jean Bottéro, "Au commencement étaient les dieux"

Jean Bottéro, "Au commencement étaient les dieux"
2012 | ISBN: 2818503280 | Français | EPUB | 258 pages | 1.9 MB

Recueil de textes sur le monde mésopotamien et le rôle de la religion dans les différents domaines de la vie quotidienne à Babylone : cuisine, jardinage, commerce, amour, médecine, etc. L'historien et assyriologue met en évidence l'influence des empires mésopotamiens sur les peuples qui les entouraient : Sémites, Grecs, Indiens, etc.

Cet ouvrage, qui rassemble les textes que le grand historien a consacrés au monde mésopotamien, évoque autant la vie quotidienne à Babylone que la naissance d'une inquiétude religieuse. Avec les hommes et les femmes d'autrefois, et particulièrement avec les habitants de cette Mésopotamie qu'il a tant contribué à nous faire connaître, Jean Bottéro a un rapport direct, immédiat, une relation de voisin à voisin.

Il décrit les prostituées de Babylone et la manière dont elles faisaient l'amour, évoque les récits mythiques comme celui de Gilgamesh, fait revivre la rédaction de la stèle d'Hammourabi, et raconte comment on cuisinait, on jardinait, on commerçait, pourquoi on mélangeait le miel avec du sel, comment on fabriquait du vin dans un pays de bière. Il a suivi le chemin de Dieu, tracé lentement par les hommes, et il nous entraîne à ses côtés, de Sumer à Jérusalem, en passant par Ur et l'Égypte.

«Jean est le contraire d'un scientifique desséché analysant de la poussière obscure. Avec les hommes et les femmes d'autrefois, et 'particulièrement avec les habitants de cette Mésopotamie qu'il a tant contribué à nous faire connaître, il a un rapport direct, immédiat, une relation de voisin à voisin.
Jean a connu intimement les prostituées de Babylone, il raconte comment elles faisaient l'amour(assez bien, semble-t-il, mais avec une lacune qu'il tient à signaler), il a fréquenté Gilgamesh, il a pleuré la mort d'Enkidu, il a assisté(et peut-être participé) à la rédaction de la stèle d'Hammourabi, qu'il connaît par cœur, il sait comment on cuisinait, on jardinait, on commerçait, pourquoi on mélangeait le miel avec du sel, comment on fabriquait du vin dans un pays de bière.
Et ainsi de suite. Il connaît même les sentiments, les secrets, les souffrances de ces cœurs anciens, il a retrouvé des tristesses, des questions sans réponse, que quelquefois nous nous posons encore - sur l'existence du mal et du crime dans ce monde que nous aimerions sans reproche. Il a suivi le chemin de Dieu, tracé lentement par les hommes, et il nous entraîne à ses côtés, de Sumer à Jérusalem, en passant par Ur et l'Égypte

Jean-Claude Carrière
Voir mes autres releases > Bonne lecture