Tags
Language
Tags

Olivier Zunz, "Tocqueville : L'homme qui comprit la démocratie"

Posted By: TimMa
Olivier Zunz, "Tocqueville : L'homme qui comprit la démocratie"

Olivier Zunz, "Tocqueville : L'homme qui comprit la démocratie"
2022 | ISBN: 2213700559 | Français | EPUB | 454 pages | 1.2 MB

Ennemi de tous les despotismes, en rupture avec le milieu antidémocratique dont il était issu, Tocqueville oeuvra toute sa vie à promouvoir la démocratie. Cette biographie révèle comment ce jeune aristocrate français en vint à écrire l'un des plus grands livres sur ce régime, De la démocratie en Amérique, tout en prenant une part active aux événements politiques troublés de son époque.

Alexis de Tocqueville fut à plus d’un titre un homme de son temps. Grand penseur, ennemi de tous les despotismes, il refusa de se contenter de la théorie, prenant une part active aux événements politiques troublés de son époque.
Dans cette biographie appelée à faire date, Olivier Zunz révèle comment ce jeune aristocrate français conçut, le premier, une théorie générale de la démocratie moderne. Son voyage aux États-Unis en 1831-1832, à l’âge de vingt-cinq ans, fut pour lui une révélation, la découverte d’une société où l’égalité est source de liberté. Le succès de son livre majeur De la démocratie en Amérique consolida son engagement. Député, ministre de la IIe République, il se mit au service de grandes causes : l’abolition de l’esclavage, la réhabilitation des criminels ou la liberté de l’enseignement avec l’espoir de réconcilier État et Église. Mais son nationalisme l’aveugla, jusqu’à soutenir la férocité du projet colonial en Algérie.
Refusant de soutenir le Second Empire, Tocqueville consacra ses dernières années à repenser l’histoire d’une Révolution française « entreprise pour la liberté » mais « aboutissant au despotisme », tragiquement. Une leçon pour comprendre le monde contemporain.

Olivier Zunz est professeur d'histoire à l'université de Virginie, aux Etats-Unis. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l'histoire de ce pays, dont le désormais classique Siècle américain (Fayard, 2000) et La Philanthropie en Amérique (Fayard, 2012).